Un chantier naval pour le patrimoine et la transmission

Créé en 2008 sur le site d'un ancien chantier naval calaisien, le Centre Technique du Patrimoine Maritime de la Côte d'Opale est un outil au service des bateaux traditionnels et des fêtes maritimes du littoral régional.

Après plusieurs années de recherche, la FRCPM a pu obtenir, à la fin de l'année 2007, la mise à disposition d'un site adapté à la réparation et à la construction navale ainsi qu'au stockage de son matériel d'animation et d'exposition. La Région, en charge des ports de Calais et Boulogne-sur-Mer, lui a attribué cet ancien chantier naval calaisien pour lui permettre d'y implanter son Centre Technique du Patrimoine Maritime de la Côte d'Opale.

Un outil en faveur du patrimoine

L'ambition de ce chantier naval bois est de préserver les savoir-faire traditionnels, de les transmettre et de renforcer la flottille régionale du patrimoine. Le chantier est animé par un charpentier de marine, épaulé par quelques bénévoles. Il a notamment accueilli un chantier d'insertion de 12 mois, et continue de recevoir des groupes de jeunes ainsi que des stagiaires en formation professionnelle.

Samalia au chantier naval - FRCPM Chantier naval - FRCPM

Depuis près de 10 ans, une douzaine de bateaux ont été réparés ou remis en état, quelques opérations de sauvetage ont été organisées, des interventions extérieures réalisées et des petites unités construites. Le chantier naval accueille également les adhérents de la FRCPM qui souhaitent intervenir sur leur bateau.

Une partie de l’activité du chantier est également dédiée à la logistique des fêtes maritimes. Un parc de matériel y est réalisé, entretenu et stocké.

Depuis plusieurs années, le chantier naval accueille de jeunes Calaisiens pour des initiations au travail du bois ou aux savoir-faire maritimes.

Tout au long de l’année, l'équipe du chantier travaille à la restauration du dundee Lorette, l’un des plus anciens bateaux traditionnels de la région. 

Le chantier naval accueille également des navires du patrimoine en attente de restauration.

Un reportage de France 3 Hauts de France, diffusé en septembre 2022, propose une visite du chantier naval et un aperçu de ses activités, à voir à partir de 13'42 minutes.

Les savoir-faire du chantier naval sont désormais inscrits à l'Inventaire national du patrimoine immatériel du ministère de la Culture. En savoir plus

Logo Région Hauts-de-France Logo inventaire PCI

Le chantier naval de la FRCPM bénéficie du soutien de la Région Hauts-de-France.

 

Les savoir-faire du chantier naval inscrits au Patrimoine culturel immatériel

Les savoir-faire, en matière de construction navale traditionnelle, du chantier naval de la FRCPM sont désormais inscrits à l’Inventaire national du Patrimoine culturel immatériel du ministère de la Culture.

Après presque 15 ans d’existence, c’est une belle reconnaissance que le ministère de la Culture vient d’accorder au chantier naval de la FRCPM en inscrivant le savoir-faire de ses charpentiers à l’inventaire national du Patrimoine culturel immatériel.

Le patrimoine culturel immatériel (PCI) englobe des pratiques et savoirs dont chacun hérite en commun, et qu'il s'efforce collectivement de faire vivre, recréer et transmettre. Pour assurer leurs sauvegardes, le ministère de la Culture pilote un inventaire participatif de ce patrimoine, vivant témoin de la diversité culturelle.

Changement étrave Lorette Présentation de la la fiche d'inventaire - FRCPM Lorette fabrication membrure - FRCPM

En octobre 2020, le chantier naval, situé sur le port de Calais, accueillait deux chercheurs de l’Université de Paris 1 Panthéon Sorbonne qui réalisaient un inventaire des pratiques traditionnelles de la charpenterie de marine en France, à partir de l’étude de chantiers navals. Manuel Montanez du Laboratoire d'histoire des techniques et Anne-Sophie Rieth de l’Université de Paris 1 ont réalisé des enquêtes anthropologiques destinées à établir, des fiches d'inventaire du PCI sur ce thème. Dans notre région le chantier de construction navale traditionnelle d’Etaples et le chantier naval de la FRCPM à Calais avaient été retenus. Pour chaque site, il s’agissait d’étudier le chantier, lieu de travail, témoignage de l’activité humaine, espace de formation dans lequel les savoir-faire sont acquis et transmis. Manuel Montanez a rencontré les acteurs, analysé les activités de chaque chantier, étudié les spécificités des techniques et les formes des bateaux de chaque région. Anne-Sophie Rieth a réalisé en vidéo des entretiens des différents acteurs, filmé leurs activités et leurs interventions dans les chantiers en cours.

Une reconnaissance de niveau national

Leur travail a abouti à la réalisation d’une fiche d'inventaire intitulée « L’art de la charpenterie de marine dans le Nord de la France ». Cette fiche vient d’être inscrite à l’inventaire national du PCI. Ces fiches sont rares, Il s’agit de la quatrième consacrée à la charpente navale.

Pour la FRCPM, qui a créé ce chantier naval pour préserver et transmettre les savoir-faire de la construction navale traditionnelle comme pour l’équipe du chantier naval constituée d’un charpentier, Xavier Maintenay, en poste depuis la création, assisté successivement de Lucas Vandemalle, Léo Baquet et Antoine Masset, cette inscription constitue une reconnaissance publique de niveau national.

Lire l'article consacré au chantier naval sur le site internet du Ministère de la culture.

Le chantier naval accueille des ateliers de matelotage

En juillet, le chantier naval accueille des jeunes Calaisiennes et Calaisiens, âgés de 8 à 16 ans, pour des ateliers d’initiation au matelotage et aux nœuds marins.

Du 11 au 23 juillet 2022, les menuisiers-charpentiers du chantier naval de la FRCPM accueillent près d’une centaine de jeunes pour des ateliers de d’initiation au matelotage. Le matelotage est l’art de faire des nœuds marins. Issu d’un savoir-faire traditionnel, l’apprentissage des principaux nœuds tend aujourd’hui à disparaître. Dans la vie de tous les jours, la vie professionnelle ou pour exercer certains sports, il est pourtant utile de savoir réaliser quelques nœuds. 

Les ateliers proposés par la FRCPM permettent une découverte du matelotage traditionnel et l’apprentissage des principaux nœuds marins. Les jeunes participants assistent à des démonstrations, s’exercent à la réalisation des différents nœuds présentés.  A l’issue de ces ateliers, chaque participant a réalisé un petit tableau de nœuds, qu’il ramène chez lui. Ces ateliers sont également une occasion de sensibiliser au patrimoine maritime, avec notamment la visite du chantier naval et une découverte des bateaux en cours de restauration. Ces 18 ateliers accueillent des jeunes filles et garçons inscrits au sein de 6 centres sociaux des quartiers prioritaires du Calaisis (Beau-Marais, Cailloux - Saint-Pierre - Fort Nieulay).

Atelier matelotage 2022 - FRCPM Affiche Ohé Matelot 2022 - FRCPM AAtelier matelotage 2022 - FRCPM

Ces ateliers sont réalisés par la FRCPM, en partenariat avec le Service jeunesse de la Ville de Calais, avec le soutien de l'Etat et de la Ville de Calais, dans le cadre du Contrat de ville.

Fin de chantier pour le Trelawney

Victime d’une avarie grave en octobre 2021 dans le bassin du Paradis à Calais, le bateau traditionnel Trelawney avait pu être mis au sec dans l’enceinte de la Socarenam. L’équipe du chantier naval de la FRCPM vient de terminer un ensemble de travaux qui, 6 mois plus tard, permettent au bateau de retrouver l’élément liquide.

Construit en 1936, doté d’une coque en chêne et de deux moteurs Gardner, Trelawney a connu une première vie de patrouilleur au service de l’Amirauté britannique. Le soin apporté à sa construction et la qualité de son équipement lui permettent 86 ans plus tard de continuer une carrière de navire de plaisance.

Après son accident sur le grill de carénage du bassin du Paradis, l’équipe du chantier naval a d’abord réalisé une expertise détaillée de l’état de la coque du navire, puis proposé un programme de travaux. Ceux-ci ont été réalisé en collaboration avec un charpentier indépendant, ami du propriétaire du bateau. Plusieurs membrures et bordées ont été changées, la coque a fait l’objet d’une inspection minutieuse et de nombreuses interventions. Ces travaux terminés, Trelawney a pu être remis à l’eau. Après quelques jours de test et de remise en route, il va retrouver sa place au port de plaisance.

Trelawney - FRCPM Trelawney détail coque - FRCPM Trelawney remise à l'eau - FRCPM

Le canot Maréchal Foch II est arrivé au chantier

L’ancien canot de sauvetage de la station de Calais est arrivé au chantier naval de la FRCPM à la date prévue le 14 janvier 2022. L’opération de financement participatif destinée à soutenir son retour est toujours en cours.

Démâté et gruté hors du bassin du port de plaisance de Rochefort, le bateau a été placé sur le plateau d’un camion. Il a ensuite fait route vers Calais. Arrivé au chantier naval, il a, à nouveau, été gruté pour être placé sur des tins.

Démâtage Mal Foch_0122_S Simonet Grutage Mal Foch Rochefort_S Simonet Arrivée Mal Foch chantier_FRCPM

Installé au chantier naval, aux côtés de son successeur le canot Patron Léon Avron, il devrait y faire un séjour de quelques mois avant de retrouver l’élément liquide au printemps.

Arrivée Mal Foch chantier_FRCPM Arrivée Mal Foch chantier_FRCPM Arrivée Mal Foch chantier_FRCPM

Pour soutenir le retour à Calais de l’ancien canot de sauvetage, la FRCPM a lancé une opération de financement participatif destinée à couvrir les frais de transports et de grutage du bateau. Cette opération est accessible ICI jusque fin mars.

Pour en savoir plus sur l’histoire du canot : ICI

La presse en parle :